on adore au premier regard...

mekong boules
1. on dirait du cafe au lait hehe 2. Momes jouant a la petanGue

7.
Suivant les conseils d'une jeune fille adossee a sa fenetre, on s'installe dans un hotel familial. La chambre est sommaire, douche et wc sont dehors (ca divise quasi par deux le prix de la chambre) mais une grande moustiquaire - de plus, en bon etat - protege le lit... Ca me rassure moi... ;-)

A peine les affaires posees, on file remplir nos estomacs affames, d'une salade de pommes de terre... Rhooooo on le sait pourtout qu'il faut eviter les plats qui ne sont pas locaux... C'est pas bon quoi ! Je pense a celle faite par ma mere...

Ensuite, ballade buccolique a velo. Le parcours est tres charmant, a travers champs, je n'ai jamais vu autant de verts differents, euh peut etre sous photoshop :-) De temps en temps, on evite un buffle...

erwan_velo buffle

Visite d'une cascade que j'appellerais plutot des rapides...

rapides

De retour a l'hotel, on s'installe avec les canadiens (c'est sur les conseils d'Elise que nous nous sommes installes ici... eux, cela fait 2 semaines qu'ils sont ici !!! - dire que le tour de l'ile se fait en 4h ;-))

Mama, la patronne, nous sert un succulent repas que nous accompagnons de biere tout en discutant des periples de chacun. Elle est adorable Mama ! Sa guesthouse ne fait pas resto... ce qui ne l'empeche pas de nous inviter a deguster le repas qu'elle a prepare pour sa famille... c'est touchant. Elle nous raconte que lorsqu'elle n'a pas de client, elle partage souvent ses repas avec les voisins dans le besoin. Nous sommes tous morts de rire quand elle reprend Erwan qui arrose de bouillon nos assiettes alors que ce n'est pas d'usage... c'est une soupe a boire a part :-)

Nous quittons nos compagnons canadiens, qui s'appretent a quitter l'ile demain matin. Nous les retrouverons peut etre a l'orphelinat de Phnom Pen ou ils comptent apporter un peu d'aide ainsi qu'une centaine de brosses a dents et des balles...). Avant de dormir, je fais constater et compter a Erwan une multitude de boutons sur mes fesses qui me demmangent. Ca a commence la veille du depart de Pakse et ils se sont multiplies a present. Demain nous essayeront de voir un docteur s'il y en a un dans le coin. Je me dis que c'est peu etre une gale attrapee en dormant sur un matelat douteux. RHAAAAAAAAA moi qui fait super attention et qui dort toujours sur mon drap de soie...

8.
On a pas trouve le docteur mais une pseudo pharmacienne ayant dans sa vitrine quelques compresses et 2/3 medocs qui se battent en duel... Elle me propose des pilules que je n'accepte pas, jamais entendu parler !!! puis elle n'a meme pas la notice... enfin, je m'attendais plutot a une creme... Du coup, je n'accompagne pas Erwan faire du velo : ca fait transpirer les fesses et les boutons grattent plus ahahah

Je prevois de lire mais Mama me propose de m'installer dans un hamac a cote d'elle. Je sens que je ne vais pas pouvoir avancer dans ma lecture... elle a tres envie de pratiquer son francais... Elle me propose de me preparer une decoction pour soulager mes demangeaisons. Je ne sais pas ce que c'est mais ca ne peut pas me faire du mal, c'est naturel !

Jacques, tu connais peut etre le nom de ce genre de tubercule (il s'appelle kimine en Laotien et produit une epluchure jaune quand on le rape).

kimine 

Mes mains resteront jaunes quelques temps... car c'est plutot coriace a enlever, mais en tout cas ca m'a bien soulage.

Le soir, rebelotte, Mama nous offre le repas. Je me dis que c'est peut etre le dernier riz gluant que je vais manger, car demain on file au Cambodge. A moins qu'ils en fassent aussi ? Meme reflexion pour la biere Lao que j'ai trouve plutot bonne :-(

Dodo, demain on se leve tot. Zut, le couple d'a cote est demonstratif dans ses ebats sexuels...